La Kinésiologie en France a besoin de s’affirmer et de grandir pour exister.
- S’affirmer comme une profession qui a sa place parmi les autres techniques de gestion du stress en atteignant un niveau de formation compatible avec le niveau européen (plutôt un minimum de formation de 850 h ou 1000 h au lieu de 600 h en France pour les étudiants commençant leur formation à partir de septembre 2015 et 1200 h en naturopathie !)
- Grandir par des formations assurées par des écoles et validées par des examens à chaque niveau ainsi que la présentation d’un mémoire de fin d’études
- Exister par des structures professionnelles comme le SKPF, Syndicat des Kinésiologues Professionnels Francophones, ou la FEDEK, Fédération des Écoles de Kinésiologie.

Le SKPF est un vrai syndicat professionnel et à ce titre :
- ne regroupe que des kinésiologues professionnels, c’est-à-dire ayant la formation minimale demandée et validée par des examens (ou par équivalence) et officiellement installés,
- représente la profession auprès des instances publiques.

La FEDEK a surtout pour but de fédérer les écoles et de proposer :
- un programme de base commun à tous les kinésiologues, permettant des passerelles inter-écoles
- des cours avancés en kinésiologie, parfois différents d’une école à l’autre, que l’étudiant peut suivre pour compléter sa formation,
- des cours complémentaires pour élargir les connaissances de l’étudiant dans d’autres domaines que ceux strictement kinésiologiques,
- des formations validées par des examens théoriques et pratiques attestant du niveau acquis par l’étudiant et complétées par un mémoire de fin d’études.

La FEDEK doit progressivement être l’interlocuteur privilégié des autorités compétentes concernant la formation en kinésiologie comme le SKPF l’est au niveau professionnel.

La FEDEK ne regroupe que des écoles officiellement déclarées, existant depuis au moins trois ans avec un programme de formation dépassant les 600 h (pour les étudiants commençant leur formation à partir de septembre 2015).

(La FEDEK entend par "École de Kinésiologie" toute personne morale assurant, pour partie principale ou totalité de son activité et dans le respect des lois et règlements en vigueur et dans des locaux clairement définis, la formation de kinésiologues avec plusieurs instructeurs kinésiologues qui la pratiquent régulièrement ainsi que d’autres professionnels dans les matières complémentaires. Ces écoles se sont engagées à respecter le cursus commun, les programmes d’enseignement avancés et le code éthique de l’enseignement définis par la FEDEK et le SKPF).